Articles Tagués ‘association IPG’

Nous sommes une quinzaine réunis aujourd’hui pour se former au blog, Facebook et Tweeter. Des bénévoles d’association qui ont envie de gérer eux-mêmes leur communication, de créer une communauté d’intérêt autour de leurs activités, et de comprendre l’écosystème blog et réseaux sociaux.

Des stagiaires attentifs et un esprit ouvert, grâce au Pôle d’Économie Solidaire de Dijon.

IMG_0259

Publicités

Samira Hassini, vice-présidente de Au Jardin des Voisins, et Hélène Planckaert, responsable de l’action culturelle de Zutique Productions, parties prenantes de l’aménagement de l’esplanade Boutaric, devant un des bacs à potager

Samira Hassini, vice-présidente de Au Jardin des Voisins, et Hélène Planckaert, responsable de l’action culturelle de Zutique Productions, parties prenantes de l’aménagement de l’esplanade Boutaric, devant un des bacs à potager

A l’heure où la cité radieuse de Le Corbusier s’enfonce dans la boboïsation, le rêve d’une mixité des usages dans le logement social est-il à ranger au rang des utopies ? L’exemple réussi du pôle culturel et créatif La Coursive Boutaric à Dijon, dont l’initiative vient d’être primée par l’État, tend à prouver que c’est encore possible et plus que jamais souhaitable. Rencontre avec les habitants – entreprises créatives ou simples locataires- de la dernière barre des trente glorieuses, qui réinventent à leur façon les relations entre la culture, l’économie, l’espace et le social. Publié dans les colonnes du Journal du Palais, N°4384 du 10 au 16 mars 2014. (suite…)

logo Radio Dijon CampusUne chronique réalisée dans le cadre de l’émission Médiapolis, sur Radio Dijon Campus, en octobre 2012.

L’association de la Presse d’Information Politique et Générale (IPG) vient de se créer autour de quelques grands poids lourds du secteur, comme le groupe Perdriel. Ambition affichée : convaincre le gouvernement de présenter un projet de lois permettant aux éditeurs de presse écrite d’être rémunérés pour ce qu’ils qualifient de « pillage de leurs contenus » par les moteurs de recherche. Premier visé : Google, qui détient le quasi-monopole en France de la recherche sur internet. Mais celui-ci n’entend pas se laisser mettre au pas sans résister, et les nouveaux médias sur internet que sont les pure players se sentent également visés. Qu’en est-il exactement de ce projet ? quels en sont les enjeux ? c’est ce que nous avons demandé à Denis  Bouchez, directeur de cette toute nouvelle association née en mai 2012.