La Chouette, emblème de la ville, a donné son nom à la monnaie locale dijonnaise, à l’issue d’une consultation sur internet. Photo S.Kermarrec.

Une monnaie, nous en avons une, l’Euro. Alors pourquoi vouloir en créer une autre ? Parce qu’une monnaie locale crée des flux locaux de richesse et de nouvelles relations entre les gens. A Dijon, un groupe de personnes veut lancer La Chouette et espère bien, dès 2017, grossir les rangs de la quarantaine de monnaies locales complémentaires déjà en activité en France. Reste à convaincre des citoyens de la faire circuler, qu’ils soient vendeurs ou consommateurs. Lire la suite »

img_0806

Bruno Forest, président de la CRESS Bourgogne et Jean-Marie Le Bretton , son alter-ego franc-comtois, entourent Eric Pierrat, Secrétaire général aux affaires régionales. Bénéficiant d’une nouvelle reconnaissance, les CRESS participent, au côté des chambres consulaires, au comité de pilotage du SRDEII.

La Bourgogne Franche-Comté a organisé le 17 octobre à Chenôve, près de Dijon, sa première Conférence régionale de l’Economie sociale et solidaire (ESS). Un temps de concertation pour réunir État, Région et acteurs et trouver une place pour l’ESS dans la stratégique économique régionale. Pour les acteurs institutionnels, l’enjeu est d’accompagner le changement d’échelle et de définir des complémentarités d’intervention entre l’État, la Région et les collectivités territoriales. Pour les acteurs de l’ESS, il est de devenir un acteur économique reconnu pour ses différences mais intégré à part entière dans l’économie régionale.

Article paru dans le Journal du Palais de Bourgogne-Franche-Comté – novembre 2016 Lire la suite »

Véronique Pavelot, directrice, Vincent Walter, chargé d’accompagnement à l’entreprenariat social et solidaire, Karen Benoist, présidente et Audrey Badet, assistante de direction chargée de la communication.

Une partie de l’équipe du Pôle solidaire. Véronique Pavelot, directrice, Vincent Walter, chargé d’accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire, Karen Benoist, présidente et Audrey Badet, assistante de direction chargée de la communication.

Dispositif Puls’actions, plateforme participative Graine d’Actions et dimension régionale avec le réseau Grais. Le Pôle d’Economie solidaire de Dijon a trouvé sa place dans le paysage de l’accompagnement de projets d’économie sociale et solidaire et s’active pour la structuration d’un réseau régional. Lire la suite »

14717038_872477262853698_6577714991450064976_n

Crédit photo : Gecko

Le groupement d’employeurs pour cadres Gecko, basé en Bourgogne-Franche-Comté, lance le 7 novembre un dispositif innovant, validé par Pôle Emploi, pour remettre le pied à l’étrier de cadres au chômage. Il utilise l’alternance pour faciliter la rencontre entre des TPE/PME en recherche de compétences et des cadres qui ont besoin de passer par une phase de réadaptation à l’entreprise. la première session de « Ose t’adapter » propose 14 jours en formation et 18 en entreprise. Lire la suite »

tie-690084_1280

A Dijon, l’association BCN (Bourgogne collaborative network) réunit des cadres en reconversion ou en quête d’évolution. Elle leur apporte écoute, projets collectifs, réseau et formation. Elle joue aussi un rôle de sensibilisation auprès des élus. Les membres de l’association sont partis d’un constat : les cadres, comme les autres, ont besoin de soutien pour se diriger dans les méandres du recrutement et sortir des ornières de la perte d’emploi. Lire la suite »

CITE NOUVELLE ECONOMIE

La Cité de l’Autre Economie devrait ouvrir courant 2018 dans l’éco-quartier de l’Arsenal, lui-même partie d’un grand projet d’aménagement urbain du sud de l’agglomération, le territoire Grand Sud. Crédit photo : Cité de l’Autre économie.

L’arrivée d’une Cité de l’Autre Économie se concrétise à Dijon, inspirée de la Città dell’Altra Economia de Rome (Italie). Son objectif est contenu dans son nom : promouvoir une autre économie, au service des hommes et respectueuse de l’environnement, laboratoire d’innovation sociale et de démocratie.  Après de multiples rebondissements, le projet est dans la dernière ligne droite, celle du financement. Lors de l’assemblée générale en juin dernier, les porteurs du projet ont dévoilé le montage financier qui va lui permettre de voir le jour : projets solidaire et immobilier feront l’objet de deux sociétés distinctes, société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) et société civile immobilière (SCI), dans laquelle investiront la Caisse des Dépôts et un pool de banques régionales.

Article paru dans le Journal du Palais de Bourgogne n° 4508 du 23 au 31 juillet 2016.

Lire la suite »

Lucie Gras, déléguée générale de la CRESS Bourgogne, Michel Pauset, trésorier, Bruno Forest, Président et Michel Martin, président de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM. « Lucie Gras a été proposée pour devenir la déléguée générale de la CRESS Bourgogne-Franche-Comté », a précisé Bruno Forest.

Lucie Gras, déléguée générale de la CRESS Bourgogne, Michel Pauset, trésorier, Bruno Forest, Président et Michel Martin, président de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM. « Lucie Gras a été proposée pour devenir la déléguée générale de la CRESS Bourgogne-Franche-Comté », a précisé Bruno Forest.

La Chambre régionale de l’Economie sociale et solidaire (CRESS) de Bourgogne a tenu sa dernière assemblée générale le 25 mai à Dijon avant la fusion avec la Franche-Comté. L’occasion d’évoquer la difficulté des Cress à trouver leur autonomie financière et à dégager des moyens suffisants pour agir. Un sujet de réflexion pour les acteurs de cette économie qui pèse 11,6 % de l’emploi régional.

Article publié dans Le Journal du Palais de Bourgogne n° 4501 du 6 au 12 juin 2016.

Lire la suite »

IMG_1322br

Fabrice Azevedo et Remi Roux.

Remi Roux, co-fondateur de la Scop Ethiquable et président de l’Urscop Midi-Pyrénées, est venu à Dijon le 25 mai dernier, témoigner de son expérience auprès des anciens salariés de Fralib. Il les a accompagnés dans la définition d’une stratégie commerciale pour leur coopérative ouvrière, la Scop Ti. De quoi évoquer avec l’Union régionale des Scop de Bourgogne-Franche-Comté la pertinence d’une reprise d’activité ou d’une transmission en Scop aux salariés, et pas seulement lorsque l’entreprise est en difficulté. La rencontre était organisée par l’association  Equi’Max (commerce équitable) et animée par Fabrice Azevedo, directeur de l’Urscop de notre région. Lire la suite »

Le bâtiment héberge en façade un hôtel à insectes de 60 mètres carrés, une première en France. Installé à Dijon au cœur d’un écoquartier, il regroupe deux importantes associations environnementales.

IMG_0467

Consultez l’article dans son intégralité, paru dans le Journal du Palais de Bourgogne, février 2016  consulter le pdf.

Lire la suite »

IMG_0217 - Copie

Un Refab terminé et équipé d’accessoires sympas : selle et poignées cuir, panier osier, sonnette liberty.

Démarrée comme atelier d’auto réparation pour des passionnés du vélo en ville, la Bécane à Jules de Dijon embrasse les multiples facettes du vélo urbain jusqu’à développer sa propre marque, Refab, fondée sur le réemploi. Elle a su grandir sans renoncer à ses valeurs, celles de l’Économie sociale et solidaire, en passant du statut d’association à celui d’entreprise coopérative. Reportage dans la filière d’économie circulaire locale de réemploi des cycles.

Article à consulter en PDF, paru dans le numéro 4472 du Journal du Palais de Bourgogne 16-22 novembre 2015 Lire la suite »

Nous sommes une quinzaine réunis aujourd’hui pour se former au blog, Facebook et Tweeter. Des bénévoles d’association qui ont envie de gérer eux-mêmes leur communication, de créer une communauté d’intérêt autour de leurs activités, et de comprendre l’écosystème blog et réseaux sociaux.

Des stagiaires attentifs et un esprit ouvert, grâce au Pôle d’Économie Solidaire de Dijon.

IMG_0259

IMG_7885b

Crédit photo : Jean-Christophe Tardivon. Jeudi 15 octobre, une « grève du chômage » s’est déroulée sur les 4 territoires ruraux candidats à l’expérimentation. Parmi eux Prémery, membre de la communauté de communes Entre Nièvre et Forêts, à 30 mn au nord-est de Nevers. Ce bourg de 2.000 habitants peine à créer de l’activité depuis la fermeture en 2002 de l’entreprise Lambiotte (arrière-plan). L’usine a employé jusqu’à 700 personnes sur le site. Ce territoire compte 169 chômeurs de longue durée. Elus, responsables associatifs et demandeurs d’emploi ont formé un cortège jusqu’à l’usine désaffectée pour inaugurer symboliquement la première entreprise conventionnée.

La proposition de loi d’expérimentation est portée par le député de Côte-d’Or, Laurent Grandguillaume, venu la présenter le 25 septembre à Talant. L’initiative suscite des interrogations mais aussi la préfiguration d’une candidature sur notre territoire.

LIRE L’ARTICLE EN PDF, publié dans les colonnes du Journal du Palais de Bourgogne en octobre 2015.

Lire la suite »